10 choses à savoir sur les vétérinaires et les soins aux animaux

Les vétérinaires sont la plupart du temps compétents et honnêtes, mais vous devriez bien connaître la loi ainsi que les démarches nécessaires pour assurer à vos animaux de compagnie les meilleurs soins possibles quand vous vous retrouvez face à une situation de soins, qu’elle soit classique ou d’urgence.

 

1.Les rappels de vaccins

Aucune loi n’oblige les propriétaires de vacciner tous les ans leurs animaux de compagnie. Lisez, par exemple, la notice qui accompagne un vaccin contre la rage : vous serez sans doute étonné d’y lire que cette protection est efficace entre 3 et 7 ans. Si votre chien ou chat a plus de 10 ans, il est immunisé naturellement. Si vous ne comptez pas l’emmener avec vous à l’étranger, vous n’êtes pas obligé de faire vacciner votre chien ou chat tous les ans. L’obligation vaccinale des chiens et chats est d’abord une « niche » commerciale, pas une mesure sanitaire. Un vétérinaire honnête vous le dira.

 

2.L’euthanasie

Le vétérinaire peut refuser cet acte, surtout s’il est injustifié. Mais rien dans le code de déontologie vétérinaire ne précise qu’un médecin est hors-la-loi quand il met fin à la vie d’un animal, même pour des raisons atrocement futiles, comme un divorce (ce qui condamne à mort un animal en bonne santé). Par contre, vous avez parfaitement le droit de dénoncer un vétérinaire frileux qui refuse de mettre fin aux souffrances de votre animal visiblement au bout du rouleau sous le prétexte que des soins hors de prix et sans doute inutiles sont préférables. Contactez l’Ordre des Vétérinaires de votre région si le praticien refuse d’euthanasier votre animal incurable.

PUBLICITE
Précédent 1 sur 10 Suivant
J'aime