10 familles de médicaments en vente libre à bannir

Vous avez sans doute déjà utilisé ces médicaments en vente libre contre la toux, le rhume, les boutons de fièvre ou d’autres pathologies bénignes. Vous devriez les remplacer par des remèdes naturels (consultez nos nombreux articles à ce sujet) car leurs effets secondaires sont souvent redoutables à long terme. Idéalement, votre armoire à pharmacie ne devrait contenir que des pansements, de l’alcool médical, des pommades et un onguent au camphre contre la toux et les rhumes. Le reste est franchement superflu. Lisez ce qui suit pour en savoir plus.

 

1.Le paracétamol

paracetamol

Il n’est pas dangereux si vous le prenez très occasionnellement pour soulager une douleur passagère ou un état fiévreux. Mais vous ne devriez surtout pas l’avaler à tout bout de champ car des études pharmacologiques très sérieuses ont constaté son effet désastreux sur les reins, sur l’appareil digestif et sur le cœur. Demandez l’avis d’un vétérinaire avant d’en donner à votre chien ou chat, il peut créer des convulsions.

 

2.L’aspirine

glass of water

L’aspirine serait aux yeux de bien des Français le remède miracle contre bien des problèmes de santé. C’est vrai si elle est prescrite par un médecin et selon une posologie précise pour traiter des affections cardiovasculaires, par exemple. Elle est en revanche dangereuse en automédication pour soigner n’importe quel bobo. Prise à hautes doses et sans raison valable, l’aspirine favorise les ulcères d’estomac et des saignements, pace qu’elle liquéfie le sang. Ne donnez JAMAIS d’aspirine à de jeunes enfants et surtout pas à des animaux de compagnie : vous pourriez les tuer !

PUBLICITE
Précédent 1 sur 10 Suivant
J'aime