15 astuces pratiques pour choisir un lapin et en prendre soin

Le lapin est un animal domestique très mignon et on s’imagine à tort qu’il peut remplacer avantageusement un chien ou un chat. Or, il n’en est rien. Il réclame des soins précis au moins aussi importants que ceux donnés à un compagnon à 4 pattes plus classique. Lisez ce qui suit pour en savoir plus.

 

1.La race du lapin

Il existe toutes sortes de races de lapins. Le plus courant est le Rex à poils courts. Le lapin angora aux poils longs est ravissant mais exige plus de soins (brossage régulier), tandis que le lapin bélier aux oreilles tombantes est assez robuste. Méfiez-vous des lapins vendus sous l’appellation « nains » ou « toy ». Il s’agit la plupart du temps de lapereaux classiques retirés trop tôt de la mère et de nature assez anxieuse.

 

2.L’achat d’un lapin

L’animalerie semble être l’endroit idéal pour y dénicher le lapin de vos rêves. Ce n’est pas une bonne idée pour plusieurs raisons : vous ne connaissez pas les parents du lapin, vous ignorez tout de ses origines et le personnel de l’animalerie est souvent incapable de vous dire s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle, ce qui n‘est pas grave si vous n’avez pas de congénère mais peut se révéler délicat avec un premier lapin installé chez vous. Préférez un éleveur professionnel qui saura vous conseiller. De plus, vous verrez les parents et aurez une bonne idée du caractère de votre lapereau. 2 lapines stériles s’entendront à merveille, de même qu’un mâle castré et 1 femelle stérilisée. Évitez tout de même plusieurs mâles : ils sont très territoriaux et bagarreurs !

PUBLICITE
Précédent 1 sur 15 Suivant
J'aime